Tag Archives: spiritualité

home

un grand nettoyage

“Faire le ménage chez soi. Faire le ménage en soi”

Livre de Dominique Loreau

L’autre jour, j’ai fait un grand nettoyage de printemps ! Eh oui, je suis une optimiste, pour moi le printemps est déjà là. J’avais décidé de ranger la cuisine…

Au fur et à mesure que je nettoyais, je voyais des endroits qui nécessitaient un petit coup de rafraîchissement. C’est ainsi que je me suis retrouvée à récurer le fond du tiroir à objets inutiles ou à faire briller des casseroles dont j’avais oublié l’existence. A un moment donné, j’émergeais de ma suractivité ménagère et je me suis rendue compte que la cuisine était encore plus encombrée de choses qu’avant. Un coup de découragement. J’ai fait quelques respirations profondes pour me calmer puis j’ai continué et entamé le tri : ça me sert, ça ne me sert pas du tout. Finalement, quel bonheur de ranger les choses qui nous servent dans des tiroirs bien propres. La pièce a une toute nouvelle énergie… toute fraiche !

Au fond, c’est la même chose quand on commence un nettoyage intérieur. Au début, souvent on voit des résultats et c’est l’enthousiasme. Puis un moment de découragement où on a l’impression que c’est pire qu’avant (c’est normal puisqu’il y a un travail de tri à faire) et finalement ce moment où on se sent plus léger, moins encombré. On a choisi ce qu’on garde et ce qu’on ne veut plus et une toute nouvelle énergie nous habite. Quel merveilleux processus. Et dire qu’on a toute une vie pour nettoyer… Vive le ménage !

Et vous, où en êtes-vous dans le processus intérieur ? Avez-vous aussi des moments de découragements ou êtes-vous plutôt dans l’enthousiasme du début ? Peut-être que justement en ce moment vous vous sentez plus légers…

la beauté

 “(…) La beauté est l’éternité se contemplant dans un miroir.

Mais vous êtes l’éternité et vous êtes le miroir.”

Khalil Gibran, Le prophète

C’est drôle, quand je marche dans la rue, les gens s’arrêtent souvent pour me parler. Non pas que ce soit moi qui les intéresse mais bien ce petit bout de chou que je promène fièrement. Ils s’extasient devant sa beauté et je vois leur visage qui s’illumine d’un beau sourire gaga. J’avais déjà remarqué que les animaux et les bébés ont ce pouvoir extraordinaire de ramener les gens à une sorte de joie profonde. Comme si tout d’un coup, on leur enlevait des couches et des couches de soucis et qu’une forme d’amour prenne le dessus. N’est-ce pas incroyable?

Ne serait-ce pas encore plus incroyable de pouvoir s’extasier devant la beauté de chaque être humain? Car nous avons tous été des nouveaux-nés, nous sommes tous si parfaits… C’est dommage de l’oublier et de voir en l’autre uniquement ce qui nous dérange, ce qui nous blesse… Je suis persuadée que voir la beauté en toute chose nous rendrait plus heureux. N’est-ce pas?