Tag Archives: développement personnel

les fleurs sauvages

les fleurs sauvages

Avez-vous déjà eu ce sentiment de vous comparer sans cesse aux autres? “Suis-je aussi bien que lui? Aussi intéressante qu’elle? Aussi inspirante qu’eux…?” Personnellement, ce sont des pensées qui reviennent très souvent. Mon mental entre dans une compétition qui me donne une forme de stress ou plutôt de tristesse car “non, je ne suis pas aussi intéressante que…” et il me reste encore plein de livres à lire, de formations à faire, de choses à “savoir”… Quand on écoute les autres, il nous reste souvent à faire telle chose ou à étudier plus pour être compétent et pleinement épanouis. Et je me demande si un jour on sera “suffisant”…

C’est l’esprit un peu encombré de ces pensées que je décide d’aller marcher dehors. Par un temps radieux. Après quelques minutes de rumination mentale, je tombe nez à nez avec de magnifiques fleurs sauvages. J’observe ces fleurs qui dansent avec le vent. Ces fleurs, qui n’ont pas besoin de livres ou de formations pour être superbes, pour s’épanouir. Elles n’ont pas besoin de connaître les théories solaires et éoliennes pour goûter à la chaleur du soleil et être caressées par le vent. Elles n’ont même pas besoin de “savoir” ce qu’est une fleur pour “être” une fleur.

Quel soulagement de se rendre compte qu’on n’a rien besoin de PLUS pour être pleinement soi-même. Que les petits bonheurs simples sont accessibles à tous et que le “savoir” n’est pas nécessaire pour “être” heureux.

Alors, ce mois-ce je vous souhaite d’ouvrir vos yeux sur les merveilles de la nature et de ceux qui vous entourent. De ressentir l’espace de quelques instants qu’on est “suffisant”, qu’il n’y a nulle part où aller et rien à faire pour “être” pleinement soi.

la perfection

« Ce que tu reconnais en l’autre, tu le reconnais chez toi;

et ce que tu partages, tu le renforces. »

Un cours en miracles

Je voulais vous partager quelque chose d’assez personnel qui s’est passé ce mois-ci. Mais riche d’enseignements.

Il n’y a pas si longtemps, j’ai fait des reproches à quelqu’un de très proche. Lui disant qu’il n’était pas encore « assez… ceci, cela ». Je n’avais pas de mauvaise intention et j’avais vraiment envie d’améliorer notre relation, mais au fur et à mesure que je parlais je me rendais compte que ce que je disais était destructeur. Je lui disais en fait qu’il n’était pas assez « parfait » tel qu’il était. Je m’en suis beaucoup voulue, pas évident de rattraper un coup pareil ! Heureusement que cette personne est assez « parfaite » pour me pardonner…

Puis, en lisant la phrase suivante, j’ai tout compris : « Ce que tu reconnais en l’autre, tu le reconnais chez toi ; et ce que tu partages, tu le renforces. ». Voilà une belle réponse ! En fait, ce que je reprochais à cette personne, je me le reprochais à moi-même. Mon égo, qui me dit que je ne suis pas encore assez ceci ou cela, est revenu à la charge d’une manière très subtile et violente puisqu’il a décidé de s’en prendre à quelqu’un d’autre, en plus.

En partageant cela, je ne faisais que renforcer ma propre « imperfection » ou en tout cas l’illusion de mon imperfection. Car je crois profondément que nous ne sommes ni « parfaits », ni « imparfaits ». Nous « sommes » et c’est ça, la perfection, un vrai miracle…

Je vous invite à revenir vers votre « je suis… », qui est bien plus puissant que toutes les qualités qui pourraient suivre.