la vie ou la mort

“Je voulais parler de la mort, mais la vie a fait irruption, comme d’habitude”

Virginia Woolf

 

Je voulais vous parler ce mois-ci d’un sujet très sérieux, très “tabou”: la mort. J’ai eu plusieurs expériences personnelles qui m’ont fait réfléchir à ce sujet. Je ne sais pas si c’est parce que je m’apprête à donner la vie que la mort revient sans cesse. Elle se manifeste la nuit dans mes rêves, je sens sa force, sa puissance.

Puis, en y regardant de plus près, j’ai constaté que ce n’était pas la mort qui était présente mais bien la peur. La peur de causer la mort, la peur de la culpabilité de n’avoir pas pu garder la vie. Qu’allais-je faire de cette peur, pouvais-je la supprimer, la nier? Cela me paraissait difficile puisqu’elle se manifestait au plus profond de moi.

Alors, j’ai décidé de cohabiter avec elle. Sans l’alimenter outre mesure, j’ai décidé d’accepter sa présence en moi. Et je me suis rendue compte d’une chose merveilleuse: en l’observant et en l’acceptant profondément, j’ai ressenti un élan d’amour et de confiance encore plus fort se manifester en moi. Je me suis rendue compte que nous sommes rarement responsables de certains évènements, comme la mort d’un proche. Mais nous sommes responsables de la manière dont nous décidons de vivre. Nous pouvons donc prendre soin au mieux de la vie et ensuite accepter avec humilité cette mort, qui n’est finalement que le processus naturel de la vie. Quel soulagement!

Le seul pouvoir que nous avons est donc de prendre soin de la vie, de notre unique et précieuse vie!