une pièce de monnaie

 

 

Less stuff more heartLa rentrée me provoque souvent une envie de changements, de renouveau. Que ce soit dans mes activités, mon projet professionnel ou encore (et surtout) dans la maison. Une envie de tout changer, épurer, rendre “beau”. Tout cela pour justifier une visite très enthousiaste chez Ikéa…

J’en ressors avec un portefeuille bien plus léger et des tonnes de “petites” choses qui allaient me donner du bonheur ou, au moins, du plaisir. Après la joie et l’excitation de tout installer, arrive la déception que ce n’est pas aussi beau que dans le catalogue ou dans mon imagination. Je pensais que toutes ces choses allaient améliorer un peu mon quotidien…

Peu de temps après, dans une gare, je vois et j’entends une personne qui joue un instrument de musique. Cette personne, accroupie par terre, joue merveilleusement bien et je suis interpellée par sa musique. Je lui donne une pièce et il plante son regard dans le mien, sourit et me dit très sincèrement “merci”. J’en suis d’abord émue et puis une joie profonde m’envahit. J’ai la sensation d’être légère et lumineuse. Une simple petite pièce, un sourire…

 Je repense à tout ce que j’ai dépensé chez Ikea et qui me laisse déçue…

J’en déduis que le bonheur n’est pas toujours là où je l’attends… et qu’en tout cas, il ne se nourrit pas de “choses” mais plutôt “d’être(s)”…